30 octobre 2009

parlons culture, volet n°5

Aujourd'hui, nous allons parler vert, nous allons parler grandeur, nous allons parler nature, nous allons parler... Recyclage !

Je vous en avais déjà fait part, les japonais sont réglés, et réglos. Le recyclage fait donc complètement partie de leur quotidien.
On s'en rend compte d'autant plus lorsqu'on cherche à jeter quelque chose en ville... Pas possible. Mis à part près des distributeurs de boissons où l'on peut jeter canettes et bouteilles, et parfois près des combinis, il n'y a pas de poubelles. Et là vous me répliquez "Mais tu nous as dit que les rues sont propres". Et je ne le démens pas. je vous ai aussi dit que les japonais sont des gens civilisés ; ils mettent donc leurs déchets dans leur sac et jetteront le tout chez eux le soir.

Le taux de recyclage, comme en France dépend des villes. A Tokyo, depuis quelques mois, il n'y a plus que trois poubelles différentes ! Ouf !
Oui car voyez-vous, à Nagoya, nous avions 8 poubelles différentes dans la cuisine !!! Et c'est qu'ils sont sévères les japonais, les sacs plastiques étant transparents, s'ils apercevaient un mauvais article dans une des poubelles, ils ne la ramassaient pas.
En gros, nous avions la poubelle pour les bouteilles en plastiques, la poubelle pour les emballages plastiques, propres et secs (ce qui veut dire que pour les boissons, vous enlevez l'étiquette grâce au pré-découpage, vous jetez l'étiquette dans une poubelle et la bouteille sèche dans une autre), les papiers-cartons, les combustibles, les non-combustibles, les briques de lait... à laver, sécher, et découper d'une manière très spéciale etc etc.
Bien entendu, les éboueurs ne récupèrent pas tout le même jour, et pas tout devant chez vous, ce serait trop simple ! Pour certaines poubelles, ils les récupèrent sans problèmes sous votre filet (je vous prendrai une photo de ces fameux filets) et pour d'autres, il faut les emmener à... un autre endroit.

Ici, à Tokyo, il y a même une poubelle spéciale pour les électroniques et meubles qu'il faut appeler pour qu'elle passe. J'ai d'ailleurs été très surprise de voir la quantité de choses encore en très bon état que les japonais jettent (des futons, des lots de chaises, des radios....).

Je suis désolée mais je n'ai pas trouvé de photo sur le net concernant le recyclage de Nagoya, et je n'en ai pas prises avant de partir. Allez, si vous êtes sages, je vous prendrai les filets et les poubelles du combini !

Posté par socla26 à 05:32 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    C'est pas si éco que ça s'ils jettent des trucs en bon état...

    A Béréga (là où j'étais au burkina) y a pas de tri sélectif (ben y a pas de poubelles, pas d'éboueurs, rien pour les déchets prévus par la collectivité) mais pourtant ils brulent très peu de choses, tout est recyclé différemment c'est hallucinant....

    Posté par claire/rave, 30 octobre 2009 à 18:57

Poster un commentaire